Lait et cancer de la prostate

Depuis que nous avons ouvert ce blog, nous vous avons régulièrement parlé de cette « mode » qui consiste à attribuer au lait et aux produits laitiers une partie des maux qui touchent les populations industrialisées. Après le « cancer du lait », après les problèmes d’obésité dus à la consommation de yaourt, voici le cancer de la prostate issu de la consommation de lait…

En effet, une étude canadienne prétendrait établir une corrélation entre la consommation excessive de lait et le développement de cancer de la prostate. Que signifie consommation excessive de lait ? D’après les auteurs de cette étude dont nous n’avons pas encore reçu les éléments écrits, il s’agirait d’une consommation supérieure à 1 litre de lait par jour. Bien entendu, on ne trouvera aucune trace ici du reste de l’alimentation des patients étudiés. N’ont-ils bu que du lait ? Ont-il goûté à quelques autres aliments ? Le lait était-il frais ?

N’abusons pas de pseudo-études à ne savoir qu’en faire. Nous l’avons suffisamment répété sur ces pages, une alimentation équilibrée et variée est la base pour une santé solide. Tout « extrémisme » (absence d’un nutriment ou au contraire consommation à l’excès) ne peut que nuire, à terme, à l’organisme. Alors si certains auteurs veulent se gargariser en démontrant qu’une consommation excessive de ceci ou de cela peut porter préjudice, grand bien leur fasse. Je considère, pour ma part, qu’il existe encore de nombreux domaines de recherche qui nécessitent un peu plus d’enthousiasme et d’imagination pour ne pas s’attarder à de telles stupidités.

Ah, j’oubliais. L’étude en question démontrerait que l’excès de lait augmente le risque de cancer de la prostate … mais diminue celui du cancer du colon. N’importe quoi, vous disais-je.

Poster un commentaire Imprimer Partager avec vos amis

Articles similaires

YOP lance sa campagne « YOP It’s in you »

Lire

Les conseils de Yoplait en faveur de la biodiversité

Lire

Le 20 juin, Yoplait se mobilise pour les abeilles

Lire

Une réflexion au sujet de « Lait et cancer de la prostate »

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *