Comment reconnaître une vache laitière ?

Il y a quelques semaines, nous étions sur le salon de l’agriculture à Paris à la découverte de nos amies les bêtes. Pour nous qui sommes plus souvent dans des bureaux qu’en élevages, nous avons découvert une astuce assez simple pour déterminer à l’œil si une vache est une laitière ou non.

En effet, avoir des mamelles développées et un gros pis ne suffisent pas. Une vache laitière est avant tout caractérisée par la présence visible de veines irriguant ses mamelles pour fournir les nutriments au lait.

Pis de vache irrigué par des veines visibles


Par rapport à une race à viande, une vache laitière aura aussi une musculature plus faible au niveau de sa croupe, et on pourra plus aisément distinguer son ossature.
Les amateurs de littérature auront peut-être fait le rapprochement avec Emile Zola qui dans Terre donne la description suivante:

« il examinait de près la vache, la trouvait telle qu'il la faut pour être une bonne laitière, la tête sèche, aux cornes fines et aux grands yeux, le ventre un peu fort sillonné de grosses veines, les membres plutôt grêles, la queue mince, plantée très haut. Il se baissa, s'assura de la longueur des pis et de l'élasticité des trayons, placés carrément et bien percés. »

Enfin, si vous pensiez qu’une vache de race laitière était blanche avec des taches noires, ce n’est pas totalement faux. La principale race de laitière en France – la Prim’Holstein – a une « robe noire-pie », c’est à dire blanche et noire.

Vache laitière Prim'Holstein

Pensez-y la prochaine fois que vous croiserez une vache !
Crédits photos Flickr CC/Bert Werk et CC/~ Phil ~

Poster un commentaire Imprimer Partager avec vos amis

Articles similaires

YOP lance sa campagne « YOP It’s in you »

Lire

Les conseils de Yoplait en faveur de la biodiversité

Lire

Le 20 juin, Yoplait se mobilise pour les abeilles

Lire

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *