Les ferments du yaourt aident à la digestion du lactose

L’AESA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) l’affirme : le yaourt, c’est bon pour la santé, même pour celle des personnes intolérantes au lactose ! De même, la Commission Européenne au titre de son Règlement n °432/2012  du 16 mai 2012 a autorisé l’exploitation par les acteurs du marché de l’allégation portant sur les ferments vivants des yaourts et des laits fermentés qui améliorent la digestion du lactose de ces produits chez les individus ayant des difficultés à digérer le lactose.

Explications !

Delicious yogurts with fruits in glasses isolated on white

Qu’est-ce que le lactose ?

« Le lactose est un sucre composé de glucose et de galactose, présent dans le lait de presque tous les mammifères.» est la définition exacte fournie par le CNIEL.

La vraie définition de  l’intolérance au lactose

Pour être absorbé au niveau de l’intestin, le lactose doit d’abord être hydrolysé par une enzyme, la lactase. Lorsque la quantité de lactase d’un individu est insuffisante pour digérer la quantité de lactose ingérée, il en résulte une malabsorption du lactose qui peut se manifester par des symptômes cliniques (diarrhées, flatulences, ballonnement, douleurs abdominales…) traduisant alors une intolérance au lactose.

Comment consommer des produits laitiers en cas d’intolérance au lactose ?

La consommation de lait et de produits laitiers n’est pas interdite en cas d’intolérance au lactose. Généralement, même avec une activité lactasique réduite, la plupart des gens peuvent consommer jusqu’à 12 g de lactose (250 ml de lait) sans troubles particuliers. La consommation de produits laitiers reste donc possible - et même conseillée - dans la grande majorité des cas. Elle est fonction de la tolérance individuelle et peut être améliorée en respectant certaines règles: éviter le lait à jeun et en trop grande quantité; fractionner les prises; consommer d’autres aliments en même temps; incorporer le lait dans les préparations (purée, riz, semoule…); privilégier la consommation de fromages affinés (qui ne contiennent quasiment plus de lactose) et de yaourts (Non seulement les bactéries du yaourt prédigèrent partiellement le lactose du lait pendant la fabrication du yaourt, mais ensuite elles apportent la lactase nécessaire à la digestion du lactose résiduel au niveau de l’intestin).

Beaucoup d’adultes pensent à tort être intolérants au lactose et diminuent leur consommation de produits laitiers et donc leurs apports en calcium. Le syndrome de l’intestin irritable participe pour beaucoup à ces erreurs de diagnostic.

De plus, des études récentes semblent montrer que le lactose, lorsqu’il est partiellement digéré au niveau de l’intestin grêle, pourrait aussi avoir un effet prébiotique au niveau du colon: il favoriserait l’activité des composantes de la flore, considérées comme bénéfiques au bon fonctionnement de l’intestin.

 

A vous de jouer !

 

Source : abécédaire du CNIEL

Poster un commentaire Imprimer Partager avec vos amis

Articles similaires

YOP lance sa campagne « YOP It’s in you »

Lire

Les conseils de Yoplait en faveur de la biodiversité

Lire

Le 20 juin, Yoplait se mobilise pour les abeilles

Lire

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *